Pergola d’angle : besoin d’un permis de construire ou pas ?

Vous envisagez de construire une pergola dans votre jardin pour profiter pleinement de votre extérieur pendant les beaux jours ? Avant de vous lancer, il vous faut connaître les règles d’urbanisme en vigueur, notamment en ce qui concerne la demande d’un permis de construire ou d’une déclaration préalable de travaux. Dans cet article, nous vous expliquons en détail les démarches à suivre pour mener à bien votre projet.

Les règles d’urbanisme à respecter pour construire une pergola

Lorsque vous prévoyez de construire une pergola, vous devez vous conformer aux règles d’urbanisme en vigueur dans votre commune. Ces règles varient en fonction de la surface de la pergola, de sa hauteur, et de son emprise au sol. Elles déterminent également si un permis de construire ou une déclaration préalable de travaux est nécessaire.

Surface et emprise au sol

La surface et l’emprise au sol de la pergola sont des éléments clés pour déterminer si un permis de construire ou une déclaration préalable de travaux est nécessaire. En général, si la surface de la pergola est inférieure à 20 m² et que son emprise au sol ne dépasse pas 5 m², une simple déclaration préalable de travaux suffit. Toutefois, dans certains cas, un permis de construire peut être exigé, notamment si la pergola est située dans un secteur sauvegardé ou protégé.

Demandez Votre Devis de Pergola

Hauteur de la pergola

La hauteur de la pergola est également un critère à prendre en compte pour déterminer si un permis de construire ou une déclaration préalable de travaux est nécessaire. Si la hauteur de la pergola dépasse 12 mètres, un permis de construire est obligatoire. Dans le cas contraire, une déclaration préalable de travaux suffit.

Zone d’implantation

Le lieu où vous souhaitez construire votre pergola a également une incidence sur les démarches à effectuer. Si la pergola est située dans un secteur sauvegardé, protégé, ou soumis à une réglementation spécifique, un permis de construire peut être exigé, même si la surface et l’emprise au sol sont inférieures aux seuils mentionnés ci-dessus.

Les démarches pour obtenir un permis de construire ou une déclaration préalable de travaux

Si vous avez besoin d’un permis de construire ou d’une déclaration préalable de travaux pour votre pergola, vous devez effectuer certaines démarches auprès de la mairie de votre commune. Voici les étapes à suivre.

Permis de construire

Si votre pergola nécessite un permis de construire, vous devez remplir un formulaire spécifique, le Cerfa n°13406*08. Ce document est accompagné de plusieurs pièces justificatives, telles qu’un plan de situation, un plan de masse, un plan en coupe du terrain, un plan des façades et des toitures, et une notice descriptive du projet.

Le dossier complet doit être déposé en mairie ou envoyé par lettre recommandée avec accusé de réception. La mairie dispose alors d’un délai de deux mois pour examiner votre demande et vous délivrer le permis de construire. Passé ce délai, si vous n’avez pas reçu de réponse, cela signifie que votre demande est acceptée tacitement.

  Pergola semi fermée : tous les meilleurs avis et prix

Déclaration préalable de travaux

Si votre pergola nécessite une déclaration préalable de travaux, vous devez remplir le Cerfa n°13703*08 et le déposer en mairie ou l’envoyer par lettre recommandée avec accusé de réception. Le dossier doit également être accompagné de pièces justificatives similaires à celles du permis de construire.

La mairie dispose alors d’un délai d’un mois pour examiner votre demande. Si vous n’avez pas reçu de réponse à l’issue de ce délai, votre déclaration préalable de travaux est acceptée tacitement.

Le rôle de l’architecte dans la construction de la pergola

Si la surface de votre pergola dépasse 150 m², vous êtes dans l’obligation de faire appel à un architecte pour réaliser votre projet. L’architecte a pour mission d’élaborer les plans de la pergola, de vérifier sa conformité avec les règles d’urbanisme en vigueur, et de superviser les travaux de construction.

En revanche, si la surface de votre pergola est inférieure à 150 m², le recours à un architecte n’est pas obligatoire, mais peut être conseillé. En effet, un architecte peut vous apporter une expertise technique et esthétique pour la réalisation de votre pergola, ainsi que vous aider dans les démarches administratives.

Les conseils pour mener à bien la construction de votre pergola

Voici quelques conseils pour réussir la construction de votre pergola et éviter les erreurs courantes.

Choisir le bon emplacement

L’emplacement de votre pergola est crucial pour en profiter au maximum. Il est important de choisir un endroit à l’abri du vent et des regards, tout en prenant en compte l’orientation du soleil. N’hésitez pas à consulter un professionnel pour vous guider dans cette étape.

Sélectionner les matériaux adaptés

La pergola peut être construite avec différents matériaux, tels que le bois, l’aluminium, ou le fer forgé. Chaque matériau a ses avantages et ses inconvénients, et le choix dépendra de vos goûts, de votre budget, et de l’entretien que vous êtes prêt à réaliser.

Bien dimensionner la pergola

Il est essentiel de bien dimensionner votre pergola pour qu’elle s’intègre harmonieusement dans votre jardin et qu’elle réponde à vos besoins en termes d’espace et de confort. Pensez à l’usage que vous voulez en faire (repas en famille, coin détente, abri pour votre mobilier de jardin, etc.) et adaptez sa taille en conséquence.

Les alternatives à la pergola pour aménager votre jardin

Si la construction d’une pergola nécessite des démarches administratives trop contraignantes ou si vous souhaitez explorer d’autres options pour aménager votre jardin, voici quelques alternatives à considérer :

  • La tonnelle : moins imposante qu’une pergola, elle offre néanmoins un espace ombragé et protégé des intempéries. Elle peut être démontée en fin de saison pour être remisée.

  • Le voile d’ombrage : léger et facile à installer, il permet de créer une zone d’ombre sans nécessiter de démarches administratives.

  • L’abri de jardin : idéal pour ranger votre matériel de jardinage ou créer un espace de détente, il peut être soumis à une déclaration préalable de travaux ou un permis de construire en fonction de sa surface et de son emprise au sol.

En résumé, la construction d’une pergola d’angle peut nécessiter un permis de construire ou une déclaration préalable de travaux en fonction de la surface, de l’emprise au sol, et de la hauteur de la construction. Il est important de bien se renseigner auprès de la mairie de votre commune pour connaître les règles d’urbanisme en vigueur et effectuer les démarches nécessaires. Pensez également à consulter un architecte ou un professionnel pour vous accompagner dans votre projet et vous conseiller sur les matériaux, l’emplacement, et la dimension de votre pergola.

Les conséquences en cas de non-respect des règles d’urbanisme

Il est essentiel de respecter les règles d’urbanisme en vigueur lors de la construction de votre pergola, sous peine de sanctions. Dans cette section, nous vous expliquons les conséquences possibles en cas de non-conformité.

  Pergola Aluminium 4x3 Disponible Chez Leroy Merlin

Sanctions administratives

Si vous ne respectez pas les règles d’urbanisme en construisant votre pergola sans permis de construire ou déclaration préalable de travaux, vous êtes passible de sanctions administratives. La mairie peut vous demander de déposer une demande de régularisation, de modifier la construction pour la mettre en conformité avec le code de l’urbanisme, ou de démonter la pergola.

Si vous refusez de vous conformer à ces injonctions, vous risquez une amende pouvant aller jusqu’à 6 000€ par m² de surface construite illégalement, ainsi que des astreintes journalières en cas de non-exécution des travaux de mise en conformité.

Sanctions pénales

En plus des sanctions administratives, vous pouvez être poursuivi pénalement si vous construisez votre pergola sans autorisation. Les peines encourues sont une amende pouvant aller jusqu’à 300 000€ et une peine d’emprisonnement pouvant aller jusqu’à 6 mois.

Il est donc primordial de bien vous renseigner auprès de la mairie de votre commune sur les règles d’urbanisme en vigueur et de respecter les démarches nécessaires pour éviter ces conséquences fâcheuses.

La taxe d’aménagement et autres frais liés à la construction de la pergola

La construction d’une pergola peut engendrer des coûts supplémentaires liés à la taxe d’aménagement et à d’autres frais. Il est important de les prendre en compte dans votre budget.

La taxe d’aménagement

La taxe d’aménagement est un impôt local qui permet de financer les équipements publics (voiries, réseaux, espaces verts, etc.). Elle est due lorsque vous construisez une pergola nécessitant un permis de construire ou une déclaration préalable de travaux. Le montant de la taxe est calculé en fonction de la surface de la pergola, de la valeur forfaitaire par m² fixée par la commune, et du taux voté par les collectivités locales.

Pour connaître le montant de la taxe d’aménagement applicable à votre projet, vous pouvez consulter le site internet de votre commune ou contacter directement les services de l’urbanisme.

Les autres frais

En plus de la taxe d’aménagement, vous devez prévoir les coûts liés à la réalisation du dossier de demande d’autorisation d’urbanisme (plan de situation, plan de masse, etc.), ainsi que les éventuels honoraires d’un architecte si vous faites appel à ses services.

Il est également possible que vous ayez à payer des frais de raccordement aux réseaux d’eau, d’électricité, ou de gaz si vous souhaitez équiper votre pergola de ces commodités.

Conclusion

La construction d’une pergola d’angle est soumise à des règles d’urbanisme spécifiques, et il est important de bien se renseigner auprès de la mairie de votre commune pour connaître les démarches à effectuer. Selon la surface, l’emprise au sol et la hauteur de la pergola, un permis de construire ou une déclaration préalable de travaux peut être nécessaire. N’oubliez pas de prendre en compte les conséquences en cas de non-respect des règles, ainsi que les frais liés à la taxe d’aménagement et aux autres coûts inhérents à la construction.

Enfin, n’hésitez pas à consulter un architecte ou un professionnel pour vous accompagner dans votre projet et vous conseiller sur les matériaux, l’emplacement et la dimension de votre pergola.

FAQ

Q1: Qu’est-ce qu’une pergola d’angle ?

Une pergola d’angle est une structure en bois qui s’installe aux coins des murs extérieurs d’une maison, le plus souvent pour servir de point de rencontre ou de couverture à l’extérieur.

Q2: Est-ce que j’ai besoin d’un permis de construire pour monter une pergola d’angle ?

Non, vous n’avez pas besoin d’un permis de construire pour monter une pergola d’angle. Toutefois, avant de procéder à l’installation, vous devez vérifier si votre commune a des règles spécifiques concernant les structures extérieures.

Q3: Quels sont les critères à prendre en compte avant l’installation ?

Avant l’installation, il est important de prendre en compte la taille et la hauteur de la pergola ainsi que sa distance par rapport aux bâtiments voisins. Ces critères peuvent varier selon les communes.

Q4: Quels sont les matériaux adéquats pour construire une pergola d’angle ?

Pour construire une pergola d’angle, vous pouvez utiliser des matériaux tels que le bois, le métal ou le plastique. Vous pouvez également choisir des matériaux plus innovants comme le bambou ou le rotin.

Q5: Est-ce que je peux installer moi-même ma pergola d’angle ?

Si vous êtes un bricoleur expérimenté et que vous connaissez les techniques appropriées pour installer une pergola d’angle, alors oui, vous pouvez l’installer vous-même. Sinon, il est préférable de faire appel à un professionnel qualifié.

à propos de Pierre coste

Ingénieur de formation, je me suis passionné pour les pergolas ces dernières années. Je vous guide et conseille dans votre choix de pergola pour votre propriété.

Laisser un commentaire